299 chemin Industriel, Gatineau, QC

Téléphone:(819) 410-1444

Avec les volumes considérables de neige qui sont tombés au Québec à l’hiver 2016-2017, la fonte de glace et de neige accumulées autour de votre maison pourrait provoquer des infiltrations d’eau dans la fondation de votre habitation. Pour éviter des dégâts d’eau, voici quelques conseils.

Renseignez-vous sur le niveau de risque d’inondation dans votre région

Il est possible de consulter les cartes des risques d’inondation établies par Environnement Canada, dans le cadre du Programme de réduction des dommages causés par les inondations.

De plus, si votre habitation est située dans un endroit vulnérable et propice aux inondations, en communiquant avec votre municipalité, vous obtiendrez des renseignements concernant les mesures prises pour minimiser les conséquences des inondations. Par exemple, une vaste opération s’est déroulée en mars 2017 dans le secteur de Lévis, afin de prévenir les risques d’inondation de crues printanières, alors que 20 000 trous (http://www.journaldequebec.com/2017/03/05/saint-etienne-de-lauzon-operation-preventive-sur-la-riviere-beaurivage) ont été perforés sur le couvert de glace de la rivière Beaurivage.

Déblayez la neige autour des fondations

La tempête survenue à la mi-mars 2017 a laissé des accumulations de neige importantes au Québec. Déneigez soigneusement le système de drainage, qui longe habituellement les bords extérieurs d’un terrain.

Si le terrain s’est légèrement affaissé au cours de l’hiver, protégez les endroits creux le long des fondations, en créant des digues de sacs de sable.
Ne poussez pas la neige qui se trouve sur votre terrain dans la rue ou dans les allées, car cela risquerait de bloquer des caniveaux.

Portez une attention particulière aux gouttières et au toit, en utilisant une pelle à toiture pour enlever les débris et les restants de neige qui bordent votre toit.

Assurez-vous que l’eau est acheminée à bonne distance de la fondation.

Si vous remarquez que l’eau a tendance à s’approcher des fondations, ayez recours à une pompe à puisard pour faciliter l’évacuation des eaux vers un caniveau ou une rue.

Effectuez un test de fonctionnement

Il arrive que les pompes d’assèchement s’obstruent avec le temps. Quelques fois elles tombent en panne lorsque les inspections et entretiens réguliers laissent à désirer. Pour vous éviter de vous retrouver avec un lac autour de la maison, il vaut la peine de prendre quelques minutes pour procéder à l’entretien annuel de la pompe.

Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour connaître à quel endroit diriger la vidange d’eau de votre pompe d’assèchement. Mesurez la distance où les eaux sont projetées, et assurez-vous de maintenir au moins 6 pieds de distance de vos fondations.

  • Voici comment réaliser le test de fonctionnement :
  • Versez de l’eau dans le puisard et vérifiez si l’appareil se met en marche automatiquement.
  • Vous pouvez ajouter une batterie de secours, pour limiter les situations de panne électrique.
    Quel âge a votre pompe ? Si l’appareil est âgé de plus de 10 ans, il pourrait survenir des problèmes mécaniques. Un remplacement préventif vous évitera des soucis.
  • Retirez les débris qui pourraient obstruer l’entrée de l’appareil.
  • Assurez-vous que le bruit du moteur soit normal.
  • S’il se forme des dépôts d’huile dans le puisard, le joint de la pompe pourrait s’être endommagé.
  • Vérifiez que le flotteur ne soit pas bloqué, si l’appareil comporte ce mécanisme d’activation.

Dépendamment de l’état de la pompe, vous verrez s’il y a lieu de la réparer ou de la remplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *